[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] [Circosphere]
[Circosphere]
[Circosphere]
[Circosphere]
[Circosphere]
[Circosphere]
[Circosphere]
[Circosphere]

On peut lire en bas à droite : « Jeanne COFDIR* dite Jeannette Mac Donald 1918 – 1999 »

* Il y a une erreur de transcription : l’Etat-Civil de Jeannette est CORFDIR

Sépulture de Jeannette Mac Donald. En médaillon, Jeannette Mac Donald porte sur ses épaules sa lionne « Blanchette ».

Elle est morte le 1er mai 1999, dans une maison de retraite, un lion en peluche sur le cœur.

Elle repose dans le cimetière de Bessières, près de Toulouse où l’un de ses amis, Jean Bergail, a décidé d’ouvrir le caveau familial pour recevoir sa dépouille. Belle et noble leçon d’altruisme.

Jeannette Mac Donald et Achille Zavatta

Là, elle vivra plus de 25 ans, dans des conditions spartiates : sans électricité, sans eau courante et sans téléphone.
Il faut se souvenir du parcours, émaillé de nombreuses vicissitudes, d'un destin exceptionnel à plus d'un titre : celui d'une femme de caractère, injustement oubliée, où l'amour des bêtes se confond avec des rencontres inattendues : Edith Piaf, Maurice Chevalier, Achille Zavatta, l'abbé Pierre et... Brigitte Bardot !
"Je suis née dans une caravane, je mourrai dans une caravane.

Le jour où j'ai plus de bêtes, moi je me flingue." disait Jeannette Mac-Donald.

Epouse de Shérif Amar, elle créa son propre établissement itinérant mais au cours d'une tournée en Afrique du Nord, le drame : un incendie ravage le cirque.
Sa vie bascule. Elle est ruinée.
En 1973, elle trouve refuge, avec les quelques bêtes qu'elle a pu sauver du sinistre, dans un petit parc animalier, dans la forêt de Buzet-sur-Tarn, près de Toulouse.

"Née dans la sciure" des ménageries foraines le 3 mai 1918, Jeannette Mac-Donald a été l'une des premières femmes dompteuses à entrer dans la cage aux fauves avec 10 lions. Avec une grande classe, belle comme une héroïne d’ Hitchcock, très appréciée du public, elle a présenté son numéro sur les pistes des cirques les plus prestigieux, dont elle fit les beaux soirs.

Jeannette Mac Donald

(Bessières)

Source:


-Article transmis par Joël Fauré auteur du livre "Comme un tableau fauve" (biographie de Jeannette Mac Donald)